AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 :: Administration :: Begenning Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le passé

avatar
L'Ange
Compte fondateur
Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 16:49


Deux hommes ambitieux

Mon ImageCette histoire remonte à des temps immémoriaux. Des personnes arrivèrent sur un navire étincelant.

Cette yokai s'était prise d'amitié pour ces voyageurs. Des voyageurs venus d'un autre monde... Elle les guidait dans notre propre monde, alors qu'ils cherchaient un moyen de regagner le leur. Aucun d'entre nous n'avait prévu ce qui allait arriver dans un laboratoire de leur navire.

Pour une raison inconnue, une de nos maladies mortelles s'est accouplée à l'une des leurs. Les germes de ce qui deviendrait la peste originelle se multiplièrent à une vitesse folle, se propageant hors de tout contrôle. Si on ne maîtrisait pas ce fléau, toute forme de vie disparaitrait de cette planète... Tous ceux qu'elle aimait ! Alors, la créature pris en elle les germes de cette maladie, et elle suppliait les deux voyageurs de l'enfermer. Ensuite, elle s'assoupit...

Des mois, des années, des siècles s'écoulèrent. Pendant une période incommensurable, elle sommeillait. Avec le temps, les gens en virent à croire que la grotte où elle reposait abritait les dieux. Ils construisirent un autel à l'entrée. La dynastie ayant édifié cet autel prospéra, forgeant une puissante civilisation. Puis, comme toute société, elle disparut. Pendant tout ce temps, elle dormait... La grotte de la yokai fut oubliée. Jusqu'à il y a 2400 ans. Pour elle, c'est comme si c'était hier.

Primus, l'ancêtre des Généolgia, la réveilla de son sommeil. Il connaissait son histoire. Il lui parla. Il n'y a rien que je puisse faire, lui dit-il. Mais un jour, l'un de mes descendants trouvera un remède contre la peste qui vous ronge. Un jour, il viendra vous chercher ! Ainsi parla-t-il, les larmes au bord des yeux.
Enfin ! Enfin, j'allais être libérée de cette malédiction ! Telle fut la dernière pensée de la créature avant de sombrer à nouveau.

Elle dormit encore, mais cette fois, des siècles durant. Il y a de cela vingt ans, j'ouvris les yeux pour découvrir Avar Généolgia qui se dressait devant elle. Dès qu'elle vit l'ambition qui le dévorait, elle st. Elle avait devant elle le descendant de Primus... Celui qu'elle attendait.
« Comme promis par mon aïeul, me voilà », lui dit-il, répondant ainsi à la question qu'elle n'avait pas osé formuler. Imbu de sa personne, Avar croyait être l'homme destiné à la sauver. Mais il perdit vite son assurance. Il voulut l'emmener à Gathelatio, où il pensait pouvoir trouver le remède au mal qui rongeait la yokai. Mais il était trop tard. La peste s'abattit sur le pays, Et alors, il nous fit couler, moi et tous les autres, au fond de la mer...
... afin que Gathelatio, Eternia et l'humanité tout entière puissent être sauvés. Une unique larme coula sur sa joue. Oui, comme Primus avant lui Elle comprit tout, mais elle ne dit rien. A nouveau, elle ferma les yeux.

Et alors que les vagues emportaient la fille, elle l'entendit crier...

« Je vais mettre un terme à ce fléau ! »

Après cela, le cœur d'Avar s'endurcit. Sa bonté, son humanité, tout cela disparut...
Elles avaient coulé avec ses navires dans les profondeurs solitaires, de même que son trésor, la jeune fille... Tout, absolument tout.

© BRAVELY SECOND
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ange
Compte fondateur
Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 16:49


L'homme ambitieux

Mon ImageCombien de temps avait-elle dormi lors de son premier sommeil ?
Elle s'est réveillé et elle a ouvert les yeux pour découvrir un homme devant elle. Cet individu, cet homme ambitieux, était venu explorer le tombeau dans lequel elle reposait. Vingt ans plus tôt, un autre homme, ambitieux lui aussi, était déjà venu la chercher.
Il était accompagné d'une jeune fille dont le corps abritait son âme à elle. Grâce à cela, il atteindrait son vrai but. L'homme était venu piller le tombeau pour s’approprier les trésors qu'elle avait reçut à travers les âges, que les gens lui avaient offert. Son expédition couronnée de succès, l'homme rassembla sa flotte et prit la mer pour Gathelatio. Il ignorait la vérité, à savoir qu'en cette jeune fille sommeillaient les germes d'un fléau mortel.
Au cours de la traversée, la fièvre s'empara d'elle. La flotte se dirigea en toute hâte vers le port le plus proche. L'homme souhaitait continuer, mais le grand-père de la fillette, qui était aussi le commandant de la flotte, l'interdit. Craignant qu'elle ne soit porteuse d'une maladie mortelle, il fit appel à l'orthodoxie, pour qu'elle soit mise en quarantaine. Mais l'homme ambitieux entendait la ramener chez lui. Il adressa une requête à l'orthodoxie demandant à prendre la mer.
Les chefs de l'orthodoxie, incapables de se mettre d'accord, firent appel à un exorciste.
Cet homme du nom d'Hector voulait délivrer la jeune fille du mal qui la possédait.

Ceux qui voulait qu'elle reste à quai pensaient que le rituel servirait d'excuse pour retarder le départ de la flotte. L'autre camp croyait qu'une fois le rituel achevé, elle serait "guérie", et qu'il n'y aurait aucune raison de la retenir.
Et c'est alors que... Un homme compatissant, un homme avide, un homme clément, un homme ambitieux et un homme sage rendirent leur verdict.
Ce dernier fut terrible, parmi les plus honteux de l'Histoire. Une fois le rituel achevé, les navires purent quitter le port.

La flotte fit voile vers Gathelatio... Semant les germes de la peste dans son sillage ! Cet individu, cet homme ambitieux, qui l'avait emmené loin de cet endroit n'était autre que Avar Généolgia.

© BRAVELY SECOND
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ange
Compte fondateur
Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 16:50


Jugement honteux

Mon ImageLes hommes sages opposés au départ de la malade espéraient que le rituel d'Hector retarderait l'appareillage du navire. Cela empêcherait la peste de se répandre. Impatients, l'homme ambitieux et l'homme avide tentèrent de s'y opposer. Mais ils ne purent empêcher Hector d'informer le Bureau de la santé publique de l'état de sa patiente.
En recevant le rapport, le Bureau ordonna qu'elle soit placée en quarantaine et interrompe là son voyage.

Malheureusement, l'histoire ne s'arrête pas là. L'homme avide de l'orthodoxie fit appel à l'homme clément.

« L'orthodoxie doit faire usage de sa science pour soigner cette fille ! », dit-il. Et l'homme ambitieux fit appel à l'homme affectueux.

« La pauvre fille mérite le meilleur traitement que l'orthodoxie puisse offrir ! », déclara-t-il. Et c'est ainsi que l'homme clément et l'homme compatissant changèrent d'avis. Les navires, avec leur trésor et la malade à leur bord, déployèrent leurs voiles et mirent le cap vers Gathelatio. En cours de route, la flotte accosta à de nombreux ports, semant involontairement les germes de la peste à chaque mouillage. Et ce n'est qu'en débarquant sur un troisième continent que les marins eurent vent de la catastrophe. Le premier port auquel ils avaient accosté était ravagé par une terrible peste.

Face à cette crise, le moral de ses hommes étant au plus bas, Avar prit une décision. Il ordonna à tous les marins de la flotte une bouteille de rhum. Du rhum empoisonné... Ils moururent les uns après les autres. Leurs navires, leur trésor, la jeune fille et son cher grand-père, tous furent engloutis par les flots.
Peut-être l'orthodoxie avait-elle ordonné que seule Eternia soit épargnée... Personne ne peut en être sûr.

© BRAVELY SECOND
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ange
Compte fondateur
Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 16:50


La grande peste

Mon ImageLes premières victimes de la grande peste vivaient dans les étendues orientales d'Eternia, dans un village frontalier des plus paisibles. Les parents et amis des défunts pleuraient leurs chers disparus, leurs lamentations se répercutant à travers les montagnes. Un jour, même leurs cris s'atténuèrent, et un calme inquiétant s'abattit sur le pays.

Du fond des âges, la mort nous avait trouvés. Le mot que nous redoutions tant était devenu réalité.

Alors que la mort pesait lourdement sur le pays, un jeune évêque du nom de Braev adressa une requête à ses aînés. Il voulait utiliser la puissance des Cristaux pour soigner les malades et les mourants. Mais sa requête fut rejetée.
Au lieu de cela, l'orthodoxie interdit l'accès aux grand-routes. Ainsi isolés, les villages frontaliers furent coupés du monde extérieur. Écœuré par les agissements de l'orthodoxie, qui abandonnait les siens, Braev démissionna du clergé. Mais il continua à faire son devoir.

Il fit d'abord en sorte que son ami Norzen du Bureau de la médecine ait les pleins pouvoirs pour enquêter sur l'origine de la peste.
Il permit ensuite à des complices d'occuper des postes clés... Mettant ainsi en place un réseau qui lui permettrait de surveiller les manigances internes de l'orthodoxie.

La peste finit par reculer. Mais pas parce qu'un remède avait été trouvé... Il n'y avait tout simplement plus de victimes. Du moins, jusqu'à la seconde pandémie.
Une seconde vague de terreur balaya le monde. Une nouvelle souche du mal vit le jour, menaçant d'achever le travail de la première. Norzen et ses chercheurs s'engagèrent dans un long combat contre la malade la plus meurtrière que le royaume ait connue.

Ils travaillaient sans relâche. Beaucoup de chercheurs ainsi que leurs familles sacrifièrent leur vie à cette cause. Ne voulait faire courir de risques à ses hommes, Norzen testa les traitements sur lui-même et y perdit l'un de ses cinq sens. Puis, juste avant qu'elle ne succombe, une chercheuse découvrit un anticorps félin capable de neutraliser la maladie. Avant que la mort ne l'emporte, elle injecta l'anticorps dans le sang de sa propre fille, une jeune fille du nom de Minette. C'est ainsi qu'un traitement fut trouvé pour enrayer la deuxième épidémie.

A mesure que les gens découvraient les crimes commis par l'orthodoxie, son autorité commença à s'effriter. En désespoir de cause, l'orthodoxie fit une proclamation pour reconquérir ses fidèles. Elle allait tenter le Grand rituel. C'est cette décision, plus que tout autre chose, qui incita Braev à passer à l'acte.

© BRAVELY SECOND
Revenir en haut Aller en bas
avatar
L'Ange
Compte fondateur
Messages : 21
Date d'inscription : 28/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Jan - 17:36


Les épreuves du Lion Blanc

Mon ImageLe soulèvement de Braev lui permit de s'emparer de la capitale d'Eternia et du Temple de la Terre, siège du pouvoir de l'orthodoxie. Celle-ci ayant perdu la capacité de gouverner, tous se tournèrent vers la puissance militaire du duché.

La dispersion de la garde cristalline... Étonnamment, cet ordre vint de l'un des siens, Avar Généolgia, de l'une des illustres Maisons des Trois Cavaliers. Ses intentions étaient inavouables. Il avait ourdi un complot pour protéger sa famille et ses allés aux dépens de ses camarades. Les Maisons Généolgia et Camlann de la faction des Abolitionnistes attaquèrent ceux qui ne voulaient pas dissoudre la garde. Ces opposants étaient menés par deux puissantes Maisons fidèles à l'orthodoxie, qu'Avar avait commencé à détruire. Les deux Maisons avaient à leur service un épéiste, Jérôme Balestra, dont l'habileté était célèbre dans tout le pays.

Balestra se battit courageusement contre les guerriers des Maisons Généolgia et Camlann. A lui seul ou presque, il pourfendait des hordes d'ennemis. Mais que pouvait-il faire contre un tel nombre ? Les efforts vaillants de Balestra s'avérèrent vains. Les portes furent enfoncées, les manoirs et châteaux incendiés. Dans son dernier souffle, Balestra chargea son fidèle écuyer, un certain Angard, de prendre soin de son fils Janne.

Un jeune homme du nom de Nikolaï, qui avait été chargé de mener une partie de l'attaque, fut témoin de cette scène. Il n'avait fait que suivre les ordres, mais restait hanté par ce qu'il avait fait. Même si la garde cristalline jadis si fière n'était plus qu'un nom sur le papier, Nikolaï continua à la servir, et il le fit dignement.
Il demanda à l'orthodoxie de faire revivre la garde, recrutant Janne et d'autres sous sa bannière. Tout cela pour se racheter ? Mais il s'agit là d'une autre histoire... A présent, revenons-en au Lion blanc. Les clans Généolgia et Camlann battirent leurs ennemis les uns après les autres, gagnant en puissance grâce à de nombreux pots-de-vin.
Mais la dissolution de la garde cristalline eut des répercussions imprévues et tragiques pour le duché. Les soldats sans emploi sombrèrent dans le banditisme, pillant les villages ayant survécu à la peste.

Inquiètes que la situation ne dégénère, les Maisons Généolgia et Camlann levèrent leurs propres armées pour venir à bout des bandits. Ces armées prirent de plus en lus de pouvoir.

Parmi les hommes promus, certains disaient avoir détruit le foyer de la sorcière, celle qui a causé la grande peste. Combien de villages furent rasés au nom du rétablissement de l'ordre public ?

Les tragédies s'enchaînaient. Une spirale infinie de mort et de destruction. Et à sa source, l'ambition d'un homme... Pourtant, la richesse et la puissance ne peuvent acheter l'immortalité. L'homme ambitieux mourut d'une maladie banale. Ainsi se termine l'histoire d'Avar Généolgia.

© BRAVELY SECOND
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bravely Destiny :: Administration :: Begenning-
Sauter vers: